Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Eurovision-France

Eurovision-France

Un des rares sites français sur l'Eurovision!

Plus que 3!

Plus que 3!

Ce matin ont été annoncées les trois villes restantes dans la course à l'organisation de l'Eurovision 2017 en Ukraine.

Pour rappel, les 6 villes candidates au premier tour étaient:

  • Dnipro
  • Kharkiv
  • Kherson
  • Kiev
  • Lviv
  • Odessa

Les trois villes qui restent dans la course sont Dnipro, Kiev et Odessa. La ville de Lviv, malgré un projet convainquant n'a étonnamment pas été retenue.

  • Pour organiser le concours, Dnipro compte sur la Meteor Sport Arena, un stade pour l'instant assez vétuste et à ciel ouvert mais qui serait totalement rénové d'ici Mars 2017 si la ville venait à accueillir le concours. Une fois rénovée, elle devrait pouvoir accueillir 9 500 fans. La délégation ukrainienne s'inquiète sur le fait que l'aéroport de la ville ne soit pas international et que la zone prévue pour les fan soit trop petite.
  • Kiev fait figure de favori. En effet c'est le seule ville qui dispose actuellement d'une salle couverte, le Palais des Sport de Kiev, d'une capacité d'exactement 7 337 places et d'un aéroport international. C'est probablement là que le concours se tiendra en 2017 mais la salle doit accueillir dans la période de l'Eurovision une compétition importante de hockey sur glace.
  • Odessa propose pour accueillir l'Eurovision le Stade Tchernomorets. Le projet de la ville est assez convainquant. Après avoir évidemment construit un toit à son stade, la ville ville compte accueillir les trois shows de l'Eurovision, le centre de presse et les fans zones sur le même site. Le stade devrait être divisé provisoirement en plusieurs parties: une pour les shows et une pour le centres de presse, une pour les fans, etc... Le grand parc situé tout autour du stade pourrait également être utilisé. En revanche, les transports ont été pointés du doigt. En effet, la ville ne dispose pas d'aéroport.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article